Lycée Gaspard Monge – La Chauviniere

Lycée Polyvalent – Nantes

Pays de la Loire
Sélectionner une page

Année 2015-2016

REVUE DE PRESSE 2015-2016.JPG Articles parus dans la presse

Remise du label Divers[c]ités

Un dispositif pour aider les lycéens, quel que soit leur milieu, à réussir leur scolarité et à intégrer l’école
nationale supérieure d’architecture de Nantes (ensa) a été créé. Son nom : « Divers[c]ités« .

Depuis la rentrée 2014, l’académie de Nantes et l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes
expérimentent, avec l’association ARDEPA*, un dispositif innovant pour accompagner dès la classe de
seconde les élèves qui ne disposent pas dans leur quotidien des conditions propices pour accéder à l’ensa
Nantes.

Trois établissements sont actuellement concernés : les lycées Carcouët et Monge-La Chauvinière à Nantes et
le lycée Jean-Perrin à Rezé.
Ces deux années d’expérimentation ont abouti à la création du label Divers[c]ités qui leur a été décerné le 13
mai 2016 par le recteur de l’académie de Nantes, William Marois et le directeur de l’école nationale supérieure
d’architecture, Christian Dautel, sur le site de l’ensa.

À l’occasion de la présentation et de la remise du label, des architectes, des enseignants de l’ensa Nantes et
des trois lycées ont présenté les actions conduites dans le cadre du dispositif visant à favoriser l’égalité des
chances et accroître l’ouverture sociale aux études supérieures d’architectures.

Le directeur et les équipes de l’ensa se félicitent de ce partenariat qui va permettre de diversifier les publics et
les catégories sociales des jeunes accueillis dans cette école prestigieuse.
En outre, certains étudiants parrainent les lycéens engagés dans le dispositif, une démarche
d’accompagnement qui valorise leur engagement.

Le recteur a également exprimé sa satisfaction de voir se concrétiser un partenariat en faveur de l’égalité des
chances et a souligné les avantages de cette collaboration, notamment :

· une ouverture sur les métiers de l’environnement professionnel de l’architecture et des métiers
annexes (chef de chantier, métiers portant sur le bâtiment…) ;
· un encouragement à l’ambition scolaire des jeunes et une incitation à la découverte de parcours
d’études pour lesquels certains d’entre eux s’auto-censurent ;
· une opportunité pour les jeunes de découvrir ce qui les entoure : quartier, architecture, sens et
logiques de l’urbanisme, secrets et coulisses de certains bâtiments.

À la rentrée 2017, l’ensa accueillera la première promotion d’étudiants ayant bénéficié du dispositif
Divers[c]ités au lycée.
À terme, le label Divers[c]ités a vocation à s’étendre à d’autres établissements scolaires de l’académie.

* ARDEPA : Association régionale pour la diffusion et la promotion de l’architecture.

Imane rêve du métier d’architecte

Nantes – Publié le 18/05/2016 à 01:33


Imane et Hermine, du lycée Monge.

Philippe GAMBERT.

Comme d’autres lycéens, la jeune fille et son amie Hermine
découvrent l’école d’architecture grâce au label Diverscité.

« Nous sommes en seconde au lycée Monge. Ces ateliers avec l’école d’architecture nous ouvrent de
nouveaux horizons
. » Hermine et Imane ont un grand sourire. Elles profitent du label Diverscité. Ce dispositif
vise à aider les lycéens, « quel que soit leur milieu, à réussir leur scolarité et à intégrer l’École nationale
supérieure d’architecture de Nantes (Ensan)
».

« Devenir architecte, c’est mon objectif », souligne Imane, déterminée à parvenir à ses fins. Hermine, quant à
elle, est plus circonspecte : « Je vise plutôt le métier de chef de chantier… Mais ce travail en commun avec
des élèves et des professeurs de l’école d’architecture répond à ma curiosité.
»

Des élèves de seconde et de première de trois lycées – Monge – la Chauvinière et Carcouët à Nantes, Jean-Perrin
à Rezé – sont en lien avec l’école d’architecture. « L’objectif est de diversifier notre champ de recrutement et
de créer de nouvelles vocations, souligne Christian Dautel, directeur de l’Ensan. Parmi nos élèves, 50 %
viennent de familles des classes dites supérieures. Et beaucoup ont un parent dans la profession.

Nous voulons introduire plus de mixité et ouvrir notamment l’accès aux lycéens venant du bac STMG
(sciences et techniques). À la rentrée 2017, nous devrions accueillir les premiers étudiants qui auront
bénéficié de ce label Diverscités.
» Label paraphé par le Recteur de l’académie de Nantes, William Marois

L’Ardepa (Association régionale de promotion et de diffusion de l’architecture), qui depuis trente-sept ans fait
connaître aux enfants des écoles primaires le métier d’architecte, participe à l’aventure.

Les étudiants architectes et leurs professeurs apprécient aussi ce travail avec les lycéens. « L’idée est de
désacraliser le métier d’architecte, dit encore Christian Dautel. Tout en montrant comment la ville se
fabrique »

Presse-Océan samedi 21 novembre 2015

Ouest-France samedi 21 novembre 2015

Ouest-France samedi 10 novembre 2015